top of page

Le HTV sur la route du bonheur

Le HTV est de retour. Sur la voie de la sagesse et de l’ambition. Et du bonheur.

Après une fin de printemps mouvementée et l’arrivée d’un nouveau président. Mathieu

Perrymond prenant le relais de Vincent Masingue avec une nouvelle équipe de dirigeants.

Après un sauvetage en Nationale 1 consécutif à la présentation d’un dossier économique

sérieux parvenant à convaincre une Commission de Contrôle de Gestion toujours très à

cheval sur les chiffres et le détail.

Après avoir reçu un soutien total des collectivités locales et notamment du président de

TPM et maire de la ville d’Hyères, Jean-Pierre Giran plus que jamais fidèle aux valeurs

portées par un des grands clubs du département.

Après avoir enregistré la signature d’un coach historique de l’aventure basket dans la

région, Jean-Louis Borg de retour sur ses terres (et son banc) pour aider le club de son

coeur à retrouver l’élite.

Après avoir gardé le soutien ô combien précieux de quelques partenaires privés d’une

fidélité sans faille et avoir obtenu l’aval de quelques nouveaux dirigeants d’entreprise

séduits par le projet…

Tout était donc réuni pour écrire une nouvelle page de la saga basket.



Les matches aller ont rendu un premier verdict : une place de leader de la poule B de la

Nationale 1. 3 échecs en tout début de championnat quand tout était nouveau. Mais que

de belles promesses ensuite.

L’équipe de Jean-Louis Borg et Gaëtan Etienne a vite trouvé sa vitesse de croisière.

En s’appuyant sur la meilleure défense du championnat, en cultivant des valeurs de

solidarité et d’abnégation, en faisant preuve d’une rigueur de tous les instants et d’une

condition physique des plus pointues, l’équipe s’est vite créée une identité.


Les « anciens » à l’image du capitaine Maxim Eugène, de Junior Ouatarra, de Camille

Jean et de Cliff Colimon (malheureusement trop vite blessé) ont donné le ton.

Et le recrutement du staff et du manager général William Dumas a été particulièrement

judicieux. Théo Lefebvre est un meneur de jeu particulièrement inspirant. Nikola Knezevic

amène son potentiel de Serbe. Dans la raquette, le HTV est aussi remarquablement armé.

Quentin Losseur de retour sur ses terres est une des révélations du début du

championnat. Thibault Daval-Braquet oublie petit à petit ses blessures et retrouve un vrai

niveau de jeu. Arthur Simon confirme ses qualités d’un grand espoir du basket.

Et les Américains ont donné au HTV un as du rebond, Moses Greenwood qui fait régner la

loi , sa loi, sur tous les terrains.

Au jeu des blessures, Baradji et Staniulis sont venus prouver qu’ils étaient mieux que des

jokers. Et le jeune Enki Diarra Gentes peaufine sa formation au sein de cette phalange

talentueuse.


Mathieu Perrymond ne cache pas son plaisir devant ces débuts très réussis.

« Le HTV ne laisse plus personne indifférent. C’est une marque reconnue dans le

département et dans la région. Et même dans le basket français après tant d‘années

passées au plus haut niveau. Nous allons tout faire pour y revenir tout en ayant bien à

l’esprit que nous avons un rôle sociétal et humain à jouer avec les jeunes, les écoles, les

quartiers défavorisés.

Mon action, notre action va bien au-delà d’un match gagné au

Palais des Sports de Toulon ou à l’Espace 3000. Je tiens beaucoup à cette concordance

et ce rapport ou cette exemplarité avec la jeunesse. Nous ne partons pas d’une feuille

blanche car beaucoup de belles choses ont été écrites avant ce jour. Il y a simplement une

remise en route à effectuer et de nouveaux moyens à trouver pour y parvenir. Cela me

touche de continuer avec Vincent Masingue et la famille Dumas car je sais ce que nous

leur devons. Ils nous ont transmis un héritage dont nous devons être dignes. Cela me

rassure aussi d’avoir à nos côtés le maire et président de TPM Jean-Pierre Giran que je

sais d’un total soutien. Cela me conforte enfin d’avoir avec nous tant d’élus de

collectivités locales, départementales et régionales, tant de partenaires, anciens et

nouveaux. Je pense que nous pouvons tous croire à des lendemains meilleurs et surtout à

redonner au HTV la place qu’il mérite sur l’échiquier basket. »


Le HTV existe de nouveau. Le palais des sports se remplit peu à peu. Les journaux, la télé

se déplacent. Un vent nouveau souffle sur le club. Il peut souffler très vite et très fort…


Depuis le début des matches retour, la copie est parfaite. Victoires au Havre, à Besançon,

succès significatifs à domicile contre Saint-Vallier et Caen, le HTV tourne à plein régime.

L’arbre de Noël croule sous les cadeaux. Vivement 2024 !




115 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page