top of page

Le HTV perd à Tarbes par K. O.




A Tarbes (palais des sports) , Tarbes bat HTV 62 à 61 (mi-temps 34-23)

(19-12, 15-11, 12-22, 16-16)

Arbitres : MM. Karroumi et Esfih

1200 spectateurs

Tarbes : Chambre (7), Coudray (11), Yangue (6), Ateba (3), Queta (3), Pharose (5), Cece, Boucaud (12), Badiane (15), Atipa

23 tirs réussis sur 49 dont 8 sur 24 à 3 points - 39 rebonds (Queta 8) -

8 LF sur 12 - 21 passes décisives (Chambre 7)

Coach : Stéphane Dao assisté de Valentin Yedra

HTV : Lefebvre (4), Knezevic (18), Eugène (9), Greenwood (12), Losser (9), Jean, Mintogo (5), Baradji (2), Simon, Cumberbatch (2)

23 tirs réussis sur 64 dont 8 sur 22 à 3 points - 36 rebonds (Lefebvre 7) - 7 LF sur 20 - 16 passes décisives (Lefebvre 6)

Coach : Jean-Louis Borg assisté de Gaëtan Etienne


Il restait 6 secondes à jouer. Le HTV était mené d’un tout petit point et tout était encore permis dans cette fin d’un combat de titans.


Ballon en mains, la gagne et le grand bonheur étaient palpables pour des Varois encore survoltés. Le rêve au bout de quelques dribbles.


Une saison, une possible montée en six secondes pour une équipe qui venait de réaliser tant de miracles et d’écrire de si belles pages. Et puis Tarbes (bien aidé par Lourdes) a fait parler le ciel !

A allumé son cierge. A croisé les doigts… mais pas les bras !


Juste avant, à 24 secondes de la fin irrespirable, Max Eugène avait une dernière fois donné l’avantage aux siens. Un lancer franc sur 2 (61-60). Puis Chambre avait pénétré dans une ambiance de corrida et de bandas (rappelant que Orthez l’ancêtre de Pau n’est pas si loin) pour redonner une marge infime aux siens.

Il restait donc six secondes pour porter l’estocade dans un pays qui aime les toros. Travail ciselé après un temps mort de coach Borg et responsabilités dans les mains du meilleur joueur de la saison, Mo Greenwood. Le drive est empaqueté mais le Tarbais Queta vient contrer ce dernier ballon made in America contre la planche !


A quoi tient une soirée qui pouvait être historique puisque dans les autres chocs Avignon perdait et Caen gagnait ?


Pas question d’en vouloir une seule seconde à ce groupe qui a distribué tant de bonheur… et ce n’est pas fini. Pas question de faire le moindre reproche à un collectif qui n’a rien lâché et a défendu comme à son habitude pour laisser Tarbes à 62 points. Les « grands » de la saison, les seigneurs de quelques soirées, les exemples pour tous les gamins ont le droit de perdre de temps en temps.


Tout juste peut-on constater que l’adresse a encore fait un peu défaut. Excepté l’impeccable Knezevic auteur d’un 7/8 et de 18 points. Un carton pour limiter la casse, redonner de l’espoir et presque faire gagner son HTV.

Les rebonds ont été partagé (39-36) et la lutte a fait rage en haute altitude.

Le HTV avait pourtant bien débuté en menant rapidement 7-2. A 12-11 le compteur est resté bloqué deux minutes et Tarbes a rempli sa besace. 19-12 à la fin du premier quart temps. 19 points, un score dangereux et loin des standards défensifs des partenaires de Théo Lefebvre.

Durant tout le deuxième quart, le HTV a rongé son frein sans parvenir à réduire l’écart. Badiane et Coudray tiraient quelques flèches qui atteignaient la cible. Et le - 11 au repos laissait un goût d’inachevé (34-23).


Il fallait remettre de l’ordre dans la maison et les idées en place. Le domaine de coach Borg. Et comme par hasard tout changeait. Tarbes n’inscrivait plus que 5 points en 5 minutes et le HTV grignotait son retard avant d’égaliser enfin à la 27ème minute par Baradji (39-39). Coup pour coup, les deux équipes ne baissaient pas leur garde.


46-45 avant les dix dernières minutes. Un comportement traditionnel, une défense en fer forgé, une rigueur dans tous les coins du parquet, une volonté farouche… tous les ingrédients étaient là pour réaliser le parfait hold-up. Sauf que cette débauche d’énergie abimait une adresse aux lancers francs qui devenait famélique. « Comment gagner un match à l’extérieur quand on ne rentre que 7 lancers sur 20 ? » remarquait le manager général William Dumas qui disait tout haut ce que tout le monde pensait tout bas.

En faisant encore confiance à Nilola Knezevic qui avait déjà martyrisé cet adversaire au Palais des Sports de Toulon, le bout du tunnel sous les Pyrénées était toujours là. A 53-49, le plus dur était même pratiquement fait. A 55-55, le Franco-Serbe drivait encore pour offrir un bonus de deux points.


Et arrivaient enfin ces 24 dernières secondes…


Il y a eu trop de grands moments pour faire le moindre reproche. Tout juste peut-on avoir des regrets.

Il reste trois marches à grimper. Quimper à la maison, Loon sur ses lointaines terres et Tours pour terminer en beauté. Une montée ne peut éventuellement passer que par 3 succès ! Mais que dire de cette fin de saison quand on regarde le classement de la poule haute ?

7 équipes se tiennent en 1 victoire d’écart !!! Bien malin qui peut aujourd’hui prédire le classement final ! Regardez le programme et prenez une aspirine… et surtout soyez présent vendredi 20h00, ils auront besoin de vous!





Les résultats


Tarbes - HTV 62 - 61

Chartres - Andrézieux 85 - 82

Loon - Caen 68 - 79

Quimper - Saint-Vallier 84 - 77

Tours - Avignon 91 - 85


Le classement


1 - Caen 9 victoires 6 défaites

2 - HTV 9 - 6

3 - Avignon 9 - 6

4 - Tarbes 8 - 7

5 - Chartres 8 - 7

6 - Tours 8 - 7

7 - Quimper 8 - 7

8 - Andrézieux 6 - 9

9 - Saint-Vallier 6 - 9

10 - Loon 4 - 11


La prochaine journée


vendredi 5 avril 20 heures


HTV - Quimper

Avignon - Tarbes

Andrézieux - Loon

Saint-Vallier - Chartres


samedi 6 avril


Caen - Tours

957 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentário


Convidado:
03 de abr.

Quel plaisir de lire vos articles après chaque match ! L’art et la manière de partager les émotions qui nous font vibrer, nous les fans de basket.

Merci !

Curtir
bottom of page