top of page

Le HTV fait le break à Paris

A Paris (salle de l’INSEP), HTV bat Pôle France 80 à 53(15-16, 22-21, 28-13, 15-3) Arbitres : Mme Boitière et M. Benhadouda

Pôle France : Traoré (17), Diakité (8), Mboungoulo (5), Boulefaa (12), Kouakou (7), Soulhac(2), Allard (2), Ntowoa, Ebunangombe, Faye, Sy, Yimga. Coach : Lamine Kébé

HTV : Ouattara ((12), Lefebvre (7), Eugène (1), Greenwood (19), Losser (10), Knezevic (17), Jean (3), Simon (11), Staniulis, Baradji. Coaches : Jean-Louis Borg et Gaëtan Etienne



Le moment le plus important de ce premier match HTV - Pôle France de l’année 2024 ?Probablement l’intervention à la mi-temps de Jean-Louis Borg !

Après quelques jours de repos, après une petite coupure pour les fêtes, après le passage de la nouvelle année, son HTV piétinait tout au long d’un très décevant premier acte. Comme si les partenaires de Maxim Eugène n’étaient pas revenus de leurs vacances.Contre le Pôle France, pépinière de jeunes joueurs mais néanmoins dernier du classement.Sans rythme, sans précision, sans solidité défensive, plombé par quelques mauvaises passes et balles perdues, le HTV ne ressemblait pas au leader de la Nationale 1 qui emportait tout sur son passage en 2023.

Un point de retard à la fin du premier quart temps ((15-16), égalité à la mi-temps (37-37), il était normal que le coach recadre ses troupes et les réveille. Les remettent sur les bons rails.

Le travail allait être particulièrement bien fait. Les attitudes changeaient dès le retour des vestiaires. Les systèmes s’enchainaient, l’adresse revenait et la marque de fabrique, la défense, ruinait les derniers espoirs des minots parisiens. La tempête soufflait sur Paris. La différence de niveau éclatait enfin au grand jour.Greenwood et Losser dominaient de nouveau le rebond bien aidés par Simon et Baradji. Le premier apportant un vrai plus offensif avec ses 11 points. A l’extérieur, le tandem Ouattara (11) et Knezevic (17) faisait voler en éclats la zone - chewing gum proposée par l’équipe locale. Pendant qu’Eugène s’occupait des barbelés et que Lefebvre organisait le travail.Oubliés les deux trous d’air (0-12 et 0-13) encaissés avant la mi-temps. Oubliées les trop nombreuses pertes de balles. Oubliés les rebonds défensifs et offensifs abandonnés presque naïvement. C’était l’heure de Jean-Louis Borg.


Les cloches avaient sonné et être entendues au-delà des murs du palais des sports intimiste de l’INSEP.

La deuxième mi-temps est conforme aux standards. Une défense de fer. 16 petits points encaissés dont 3 dans le dernier quart temps. 43 points inscrits sans trop de déchets, le HTV régnait de nouveau en patron de la division et offrait à ses supporters une fin de match tranquille et spectaculaire.

Et une autre bonne nouvelle s’invitait alors dans le vestiaire : du côté d’Avignon, Saint-Vallier s’inclinait (93-79).

Voilà le HTV avec deux victoires d’avance et le goal-average.

De quoi envisager une fin de première phase au sommet avant de recevoir Pont-de-Cheruy vendredi prochain. Dans un palais des sports bouillant pour effacer la dernière défaite du HTV. C’était le 27 octobre 2023. Une éternité.Depuis le HTV de Borg vient d’enregistrer 12 victoires. Un vrai bilan. une vraie reconnaissance !

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page