top of page

Le HTV accepté parmi l’élite



Au soir du mardi 16 avril 2024, une belle euphorie avait enveloppé toute la famille du HTV dans un palais des sports toulonnais pratiquement plein jusqu’aux cintres et sous le charme d’un grand exploit.


Pendant que Jean-Louis Borg tentait de retrouver son souffle, enseveli qu’il était sous une marée de joueurs, pendant que le public n’arrêtait pas d’acclamer ses champions, pendant que quelques regards bien humides se croisaient avant de sécher, pendant que les battements de coeur parvenaient à retrouver enfin un rythme acceptable… le président Mathieu Perrymond et ses plus fidèles ne manquaient pas de lucidité. « Le plus dur commence ! »


Bien sûr qu’un titre de champion de France de Nationale 1, une montée en Pro B cela se fête. Et personne ne s’en est privé. D’autant plus qu’un si beau résultat n’était pas vraiment attendu après quelques saisons chaotiques voire décevantes. Et que de nombreux observateurs ont mis beaucoup de temps pour admettre qu’un nouveau chapitre s’écrivait.

Les plus belles histoires se bâtissent comme ça finalement. Derrière un vrai effet de surprise, rien n’avait été laissé au hasard. Un nouveau groupe de dirigeants dans le sillage d’un président Mathieu Perrymond découvrant le basket mais fort de nombreuses belles certitudes et de beaucoup de compétences dans des domaines très différents.

Une volonté sans faille de retrouver un niveau symbolisée par la famille Dumas (William et Aurélie) connaissant tout du monde du basket et du club.

Le retour d’un maestro à la baguette de l’équipe, Jean-Louis Borg revenu travailler sur les terres de son brillant début de carrière avec la ferme volonté de remettre de l’ordre dans le club de son coeur.

Quelques joueurs discrets et revanchards mais avec beaucoup de talent et une envie féroce de travailler… tous les ingrédients étaient réunis pour vivre de bons moments.

Le maintien objectif raisonnable tant désiré s’était donc transformé en montée triomphale. Au bout de la deuxième phase menée tambours battants avant de laisser 16 autres clubs se disputer la dernière place. Caen l’obtiendra après deux mois de matches disputés le couteau entre les dents et au bout de quelques suspenses incroyables.


Le HTV profitait de ces moments de grand bonheur. D’une fierté retrouvée. D’ambition de nouveau à l’ordre du jour.


Pour les joueurs venait le temps des vacances. Pour le staff celui de bâtir une équipe pouvant tenir la route à l’étage au-dessus. Pour le président et son équipe, celui de trouver un budget conséquent pour figurer de la meilleure des façons dans un autre monde. « Je ne le cache pas, avouait le président Perrymond, je viens de passer deux mois très compliqués car je connaissais l’ampleur de la tâche qui nous était proposée. Nous changions de monde en passant d’une compétition gérée par les services de la Fédération à une autre dépendant de la Ligue Professionnelle. Nous avions déjà travaillé très dur pour être admis et repêché en Nationale. La Pro B, c’est le jour et la nuit. »


Après deux mois d’un travail acharné, après des réunions avec de nombreux partenaires, après avoir eu le soutien sans faille des collectives locales, départementales et régionales, après plusieurs réunions devant les instances du basket professionnel, la réponse tant attendue est arrivée comme une délivrance : le HTV est admis dans le cercle fermé de l’élite. Le budget présenté est validé et la masse salariale proposée est acceptée par la Direction Nationale du Conseil et du Contrôle de Gestion (DNCCG). Le sésame obligatoire pour jouer à ce niveau.


Une grande, une immense victoire pour tous ceux qui croient plus que jamais que la belle histoire écrite depuis des décennies peut avoir une suite.


« Le plus dur commence ! » Jamais un début d’été n’a offert autant de travail à toutes les composantes du club. Le cahier des charges proposé (imposé) par la Ligue ressemble plus à une bible qu’à un petit fascicule ! Rien n’est laissé au hasard. Economiquement , stratégiquement, tout est pesé et bien pensé. Tout doit être respecté à la lettre. Certains (rares) esprits chagrins souriaient devant l’ampleur de la tâche proposée. Il est vrai que les dernières années ne plaidaient en faveur du HTV. Cela a probablement augmenté la motivation de l’équipe du président Perrymond. « La partie sportive a fait un job formidable. Je ne me voyais pas ne pas être au même niveau et ne pas trouver les solutions pour être à la hauteur. »


Après un passage réussi devant la Commission de Contrôle de Gestion (CCG) au mois de mai pour solde tout compte avec la Nationale, le HTV a su trouver tous les arguments pour convaincre la DNCCG réputée pour ne faire aucun cadeau.


Quelques nuits blanches plus tard, d’innombrables réunions de travail plus loin, toutes les questions et exigences de la commission ont trouvé les réponses adéquates.


La fameuse lettre est arrivée. « Le conseil supérieur de gestion a décidé d’engager le club HTV en championnat de France de Pro B pour la saison 2024/2025 avec une masse salariale encadrée au montant budgété. »


Aurélie Dumas, une des chevilles ouvrières du projet, a pu enfin souffler. « C’est très dur, c’est stressant car dès que vous répondez à une demande arrive une autre question. Il faut apporter des preuves, des garanties de la part de nos soutiens. Dans un temps très court, dans un agenda qui ne correspond pas toujours à celui des collectivités ou des partenaires privés. Heureusement que le soutien des uns et des autres a été magnifique ! Je crois que le président a voulu créer quelque chose de neuf. Un état d’esprit et il en parle souvent dans les échanges. Il veut de l’humain. Il veut du respect dans tous les sens.Un partenaire n’est pas là pour apporter uniquement une aide financière. Il veut leur faire partager le projet, les impliquer et aller même bien au-delà du basket. C’est une démarche enthousiasmante qui a beaucoup d’échos »


Voilà donc la troisième victoire du HTV new-look en moins de dix mois. Un sauvetage financier pour sauver une place perdue en Nationale 1, un titre de champion et une montée en pro B et un passage réussi devant les plus hautes instances pour qualifier le travail formidable proposé.

Il y a finalement beaucoup de clubs qui rêveraient être dans d’aussi bonnes mains !!!


Effectivement le plus dur a commencé. Mais il est tellement enthousiasmant.

422 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Le Président et les dirigeants sont à l'image du club cette année....Une grande victoire pour tous car passer devant la DNCG et j'en oublie sûrement n'est jamais une affaire facile. Bravo Président Let's go HTV 😍

Like
bottom of page