top of page

HTV, Fin de série






A Toulon (Palais des Sports), Pont-de- Chéruy bat HTV 62-58

(20-17, 14-19, 11-8, 17-14)

1200 spectateurs

Arbitres MM Karroumi et Malphettes

HTV : Lefebvre (11), Ouattara (2), Eugène (7), Greenwood (13), Losser (6), Jean (2), Staniulis (10), Baradji, Knezevic (2), Simon (5). Coach : Jean-Louis Borg assisté de Gaëtan Etienne

Pont-de Chéruy : Benoit (11), Eyaga-Bidias (20), Couture (4), Chelle (8), Dossou, Mbaka, Montout, Ndong (6), Semelet (11). Coach : Dounia Issa assisté de Anthony Bouthillier


Le HTV joue la 39ème minute du match contre Pont-de-Chéruy et vient de signer le premier break de la soirée. Les coéquipiers de Maxim Eugène mènent 58-51 dans un match cadenassé depuis le début.

Le HTV mène 58-51 après avoir balbutié son basket offensif depuis le premier coup de sifflet.

Le HTV mène 58-51 après offert un vrai brouillon durant le premier quart temps qui ne ressemblait en rien au jeu dynamique que proposait l’équipe depuis le début de la saison. 17-20 en dix minutes, des balles perdues, une solidité absente, un jeu offensif pauvre… Pont-de-Chéruy jouait sérieusement mais c’est surtout le HTV qui cherchait sans trouver des solutions.

Le HTV mène 58-51 mais se rappelle que quelques joueurs majeurs passent à côté de leur soirée et qu’il ne doit son salut qu’à un Staniulis enfin efficace, un duo Simon-Jean qui sort du banc avec beaucoup d’envie. Un petit pécule de deux points à la mi-temps (36-34) devrait alerter. Le Palais des Sports ne s’y trompe pas et s’interroge.

Le HTV mène 58-51 mais a continué à correctement défendre tout en se compliquant la vie en attaque durant le troisième quart temps où Pont-de-Chéruy ne baisse pas la garde mais parvient même à tourner en tête avant le final (45-44).

Le HTV mène 58-51 à deux minutes de la fin car les caractéristiques varoises sont de nouveau d’actualité. Greenwood domine enfin dans les airs, Losser corrige une copie qui ne lui ressemblait pas, Ouattara, Knezevic et Eugene enfilent les bleus de chauffe pour compenser une réussite défaillante et surtout Théo Lefebvre sort de sa boite quelques tours de magie dont il a le secret.

Le HTV mène 58-51 et il ne reste que deux minutes à jouer dans un Palais des Sports enfin rassuré et qui se demandait quelle mouche avait piqué (et endormi) ses favoris.

Le HTV mène 58-51… et tout s’écroule ! Comme si le responsable du palais des sports avait éteint la lumière !


En quelques secondes, le soulagement vire à la cruelle déception voire au cauchemar. Pétrifiés, tétanisés, secoués, les joueurs Borg concèdent un 11-0 en tendant les deux joues et sans l’once d’une rébellion. Quelque chose que cette belle équipe n’avait jamais proposé cette saison bien au contraire, elle, qui affichait toujours des qualités morales bien au-dessus de la moyenne pour renverser toutes les situations avec beaucoup de panache et de solidarité.


« Défensivement, nous sommes dans nos standards, concède avec lucidité Jean-Louis Borg. Ce n’est pas ce reproche que je peux adresser aux garçons. Mais c’est offensivement que nous passons à côté. Pont-de-Chéruy ne nous a pas surpris, on s’attendait à ce type de challenge rugueux, à cette défense compacte. Mais cet échec est de notre responsabilité car malgré tout nous avons beaucoup de tirs ouverts que nous ne convertissons pas. Notamment à longue distance mais pas que. »


Le HTV menait 58-51 à la 38ème minute et s’incline 58-62. Tout est dit dans la cruauté de ces chiffres. Toute (belle) série a une fin, le « chat noir » a frappé, il fallait bien que ça arrive un jour… les mots ne manquaient pas dans la bouche des supporters pour qualifier une soirée décevante.


Le HTV est néanmoins toujours confortablement installé à la première place à six journées de la fin. Saint-Vallier, Caen, Mulhouse et Boulogne ont gagné. Andrézieux a perdu à Lyon SO (!), Le Havre s’est incliné chez lui contre Mulhouse. Pont-de-Chéruy s’est offert un brin d’espérance. Avignon a perdu à Caen. Cela donne 9 équipes pour 5 fauteuils et la bagarre fait rage. Bien malin qui donnera ou devinera l’ordre final. Et cela pourrait avoir beaucoup d’influence sur la deuxième partie de la saison car le HTV n’a pas le même bilan contre les uns et les autres.

318 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page