top of page

HTV : un bon Tours dans son sac ?





Le HTV est déjà à Tours ! Le rythme est infernal ! Les heures de repos sont comptées.

Après la victoire arrachée contre Loon vendredi soir dans un Palais des Sports de plus en plus passionné et sous le charme (et bien garni), les coéquipiers de Max Eugène ont eu à peine le temps de savourer et d’analyser leur prestation. Quelques heures d’entraînement samedi, une poignée d’heures supplémentaires dimanche et il fallait déjà préparer les sacs pour rejoindre Tours via Paris.


Saison incroyablement dense ramassée dans un temps effroyablement court. Le responsable des calendriers n’a pas dû porter souvent un maillot et un short !!!

Mais ce n’est pas le genre de la maison varoise de s’apitoyer sur ce genre de sort. Et après tout, les autres sont logés à la même enseigne. Enfin presque car si vous partez à chaque fois du centre de la France, c’est plus simple qu’en bas, à droite, sur la carte de France !


Pierre Charles, le préparateur physique du HTV a une phrase magnifique pour définir le challenge. « La Nationale 1, c’est l’Euroligue en mini-bus ! »

Comment ne pas partager une si belle métaphore ?


C’est donc Tours ce soir. « La plus belle attaque des deux poules contre la meilleure défense », remarque judicieusement Jean-Louis Borg.


Voilà bien le genre de problème qui titille les méninges du coach. Voilà bien une équation savoureuse à résoudre pour celui qui est diplôme es-défense !


Tours est une équipe à prendre très au sérieux. Un effectif conséquent et complémentaire, un budget parmi les plus hauts, cela donne un bilan intéressant. Un adversaire respectable.

Avec beaucoup de hauts mais aussi quelques bas. Deuxième au classement de la poule A derrière Quimper, Tours se présente avec 4 victoires et 4 défaites dans le second acte. Un cran dernière le HTV.


Qu’il commence par une défaite dans sa salle contre le surprenant Andrézieux (72-84), qu’il poursuit par un autre revers à Avignon (75-78) puis un dernier à Saint-Vallier 72-78). Mais entre temps, la victoire contre Caen (86-74), le probable favori de la poule (?), a fait l’effet d’un coup de tonnerre.


Tout est donc possible, tout est ouvert. « A nous de répondre et de rester dans nos standards, avoue coach Borg. Depuis le début je souligne que tout est question de récupération et aussi de savoir dans quel état physique on est. Ce calendrier démentiel entame vraiment tous les organismes. Pour le moment la majorité des réponses a été positive. Cela ne nous empêche pas de bien continuer à travailler nos points forts et d’apporter quelques corrections à ce qui nous manque parfois. Un peu d’adresse en attaque et quelques lancer-francs laissé en route. On verra bien. »


Jamais loin du coach, William Dumas acquiesce et observe en connaisseur. « Ce sera compliqué mais rien n’est facile tellement le niveau est relevé et homogène. Si on a la bonne idée de proposer un gros match, si on est un peu plus inspiré en attaque, tout est possible. Je sais, pour les avoir observés, que ces garçons sont dangereux et qu’ils peuvent prendre feu. Mais je pense que nous aussi, on a des arguments à présenter. Et puis j’ai regardé le calendrier ! Chartres - Caen, ça vaut le déplacement ! »


Rien n’est simple en effet. Le Loon - Avignon n’est pas mal non plus.


Ce mardi, c’est la fin de la première moitié de ce second sprint. Le HTV est toujours là et bien là. 3 victoires (Tarbes, à Quimper et contre Loon) 1 défaite, d’extrême justesse à Chartres, la machine est en route. D’autant que tous les « anciens » répondent présents et que les deux derniers arrivés Igor Mintogo et Andell Cumberbatch se sont vite fondus dans le (super) moule. Alors…


La 5ème journée


Tours - HTV

Chartres - Caen

Loon - Avignon

Quimper - Andrézieux

Tarbes - Saint-Vallier


Le classement


1 - HTV 8 victoires 4 défaites

2 - Avignon 8 - 4

3 - Caen 7 - 5

4 - Chartres 7 - 5

5 - Andrézieux 6 - 6

6 - Saint-Vallier 5 - 7

7 - Quimper 5 - 7

8 - Tours 5 - 7

9 - Tarbes 5 - 7

10 - Loon 4 - 8

200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page